États-Unis : l’Arkansas donne son feu vert aux casinos

img auteur
Par LE 12.11.2018
États-Unis : l’Arkansas donne son feu vert aux casinos

L’état de l’Arkansas, aux États-Unis, pourrait prochainement accueillir quatre casinos. En effet, mardi dernier, dans le cadre des élections américaines 2018, les votants se sont majoritairement prononcés en faveur de l’implantation de casinos au sein de leur état. Ainsi un amendement constitutionnel vient-il de passer.

Il est dit que deux établissements de jeux de hasard (l'Oaklawn Racing and Gaming, à Hot Springs, et la Southland Park Gaming and Racing, à Memphis) seront transformés en casinos grandeur nature dès mercredi prochain, afin d’y proposer blackjack, craps et poker, en bref, tous les jeux de casino les plus plébiscités. 

Une paire de casinos verra bientôt le jour dans l’Arkansas

Dans le cadre des élections qui se tiennent en ce moment-même aux États-Unis, L’Arkansas Racing Commission vient d’approuver la création d’un casino singulier dans les communes de Pope et Jefferson. Pour ce faire, l’opérateur devra payer des frais de licence s’élevant à 250 000 $ et justifier d'une expérience certaine dans la gestion d’un casino, ou salle de jeux. L’amendement oblige toutefois que ces deux structures soient situées à moins de deux kilomètres des communes de Russellville et Pine Bluff. De plus, avant de lancer leur activité, les futurs dirigeants des casinos devront soumettre à l’Arkansas Racing Commission une lettre de soutien émanant du juge de chaque localité.

Chaque casino sera taxé à hauteur de 20 % de ses revenus bruts. Par ailleurs, il devra être capable de tourner 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les établissements ne pourront pas vendre d’alcool aux moins de 21 ans, comme l’exige la loi américaine.

« Des résultats très excitants ! », selon les députés pro-jeux de casino

« Ces résultats sont très excitants ! », déclare Alex Gray, député en faveur de la légalisation des jeux de casino, et accessoirement membre du comité Driving Arkansas Forward. Le parti démocrate, qui est en faveur des jeux d’argent, a remporté 54,09 % des suffrages. L’opposition a quant à elle réuni 45,91 % des votes. Même si l’avantage est mince, Alex Gray est persuadé que l’installation de casinos permettra de créer des emplois, de développer une économie plus solide et de redistribuer les taxes récoltées aux juridictions voisines, à savoir les états du Mississippi, de Louisiane, du Missouri et d’Oklahoma.

Jerry Cox, Président du comité anti-casino Family Council Action, n’est pas de cet avis et dénonce un sabotage politique. En effet, selon lui, son parti n’aurait jamais pu l’emporter car le mouvement pro-casino aurait alloué plus de 7 millions de dollars à sa campagne marketing, laquelle fit la promotion des jeux de hasard à grande échelle. « Si on avait pu mener une campagne agressive, nous l’aurions nous aussi fait. Le problème, c’est que les gens ne se sont pas mis en avant et n’ont pas financé notre cause… ».

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.