888Casino compare ses joueurs hommes et femmes et dresse les différences notables

img auteur
Par LE 19.05.2015
888Casino compare ses joueurs hommes et femmes et dresse les différences notables

Le casino 888 a récemment étudié les données de ses joueurs afin de déterminer les différences entre les hommes et les femmes quand il s’agit de jeux d’argent en ligne.

Une guerre amicale des sexes

Trois catégories ont été sélectionnées : Le nombre de joueurs, les dépenses moyennes et le temps global passer à jouer.

Pour le nombre de joueurs, ce sont les hommes qui sont loin devant avec 81% des joueurs. Les femmes sont donc 19% à jouer sur 888Casino. 888Casino est une très grosse plateforme, ce qui rend donc les résultats de cette étude révélateurs pour l’ensemble des hommes et des femmes vis-à-vis des jeux d’argent, tout en sachant que les chiffres trouvés peuvent varier de quelques points sur d’autres casinos.

Sur les dépenses moyennes, il a été trouvé que les hommes dépensent en moyenne plus que les femmes. Sur une année, un homme va perdre 3.700$ tandis qu’une femme perdra 2.700$.

Si l’on regarde la moyenne des dépôts, les hommes sont plus dépensiers avec un dépôt moyen de 93$ alors que les dépôts moyens des femmes sont de 66$.

Enfin c’est avec le temps passé devant leurs écrans que les femmes prennent l’avantage. Elles ont beau dépenser moins que les hommes, elles passent bien plus de temps devant leur écran. Pour des sommes réduites, elles jouent plus longtemps. On peut donc en déduire qu’elles misent moins à chaque spin/coup/main que les hommes et/ou qu’elles prennent plus de temps entre ces coups.

Sur 888Casino, un joueur moyen a joué 14 mois, une joueuse moyenne a joué 21 mois. La différence est significative et peut être expliquée entre autres par le fait que beaucoup de femmes qui jouent le font en tant que femme au foyer. Elles ont plus de temps à consacrer à cette activité mais pas forcément plus d’argent qu’un homme. Elles jouent plus longtemps, mais le font en dépensant moins que les hommes.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.