A cause du Coronavirus, les casinos de Macau enregistrent une baisse historique en février

img auteur
Par LE 05.03.2020
A cause du Coronavirus, les casinos de Macau enregistrent une baisse historique en février

Les revenus des casinos de Macau ont reculé de 88% durant le mois de février (comparé au mois de février 2019), ce qui est dû quasi exclusivement au Coronavirus et à la fermeture forcée des casinos de la ville pendant quinze jours. Forcément, cela ne peut que laisser des traces.

A Macau, février souffre du Coronavirus

Le Coronavirus n’est pas seulement dangereux pour les populations, il l’est aussi pour les commerces en général. Si beaucoup souffrent actuellement d’un manque d’affluence, les lieux qui attirent beaucoup de monde - particulièrement dans les contrées asiatiques - sont encore plus visés car ils ont dû pour certains fermer leurs portes.

C’est la décision prise le gouvernement de Macau à la fin du mois de janvier. Quinze jours de fermeture administrative ont été décrétés durant le mois de février. Macau est une enclave de casinos qui est visitée en grande patrie par les ressortissants chinois. Prendre des précautions est donc passé avant le fait de générer de l’argent.

Cette fermeture acceptée par tous les casinos de la ville a entraîné une forte baisse des revenus sur le mois écoulé. 387$ millions ont été générés, soit une baisse de 88% des revenus. Non seulement le mois de février est le pire mois de l’histoire des casinos de Macau, mais ce mois va impacter l’année 2020 dans sa globalité. Ceux qui espéraient compenser la baisse de 2019 sont déçus par avance

Cette fermeture administrative est certainement la plus sage des décisions pour les casinos de Macau, étant donné que le Coronavirus a emporté quelque 3,200 vies depuis plusieurs semaines. Si la plupart viennent de Chine, le virus est aujourd’hui présent en Europe. I’Italie est particulièrement touché avec 107 décès. Du côté des pays francophones, dix cas ont été détectés en Belgique, 100 en Suisse et plus de 200 en France.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.