Allemagne : la future loi des jeux d'argent en ligne fait grincer des dents

img auteur
Par LE 14.02.2020
Allemagne : la future loi des jeux d'argent en ligne fait grincer des dents

En Allemagne, l'industrie des paris sportifs a envoyé un message d'alerte au gouvernement concernant la prochaine loi sur les jeux d'argent en ligne. Les bookmakers estiment en effet que les conditions de cette loi vont entacher la bonne santé de l'activité et auront un effet négatif sur les opérateurs autant que sur les joueurs. 

Un marché qui promet d'être restreint...

L'association allemande des paris sportifs (DSWV en allemand) a demandé aux 16 régions allemandes de se méfier de la prochaine loi qui sera instauré le 1er juillet 2020, en essayant de faire améliorer l'attrait de cette loi. La future loi va légaliser les casinos en ligne et le poker en ligne. 

Alors que les Allemands pourraient se réjouir d'avoir enfin un cadre légal à une activité pratiquée dans l'ombre depuis des années, les conditions de ce cadre risquent de réduire la santé de l'ensemble du marché. C'est en tout cas l'opinion d'une partie importante des professionnels du secteur. 

La loi prévoit d'imposer une limite aux dépôts mensuels des joueurs, de réduire les mises sur les machines à sous en ligne à 1€ maximum, de restreindre fortement le choix des paris in-play sur les compétitions sportives, d'empêcher les joueurs en ligne de se connecter sur deux sites de jeux en même temps et de leur imposer d'avoir un compte différent pour chaque vertical de jeux (si un opérateur propose sur son site du casino en ligne et des paris sportifs en ligne, le joueur devra avoir deux comptes différents). Enfin, les affiliés seront interdits, ce qui réduit à la fois le trafic mais également l'information sur les sites de jeux. 

Ce genre de restrictions fait grincer les dents des professionnels de l'industrie mais également des joueurs. A trop limiter les conditions du marché, l'Allemagne prend le risque de favoriser les opérateurs non-régulés. 

Le but d'une régulation est de combattre le jeu illégal, de récupérer des millions en taxes chaque année et de protéger les joueurs. Un marché trop limité empêcherait chacun de ces trois objectifs de se réaliser.

Récemment, les autorités allemandes ont averti une fois encore les banques du pays de ne pas accepter de transactions entre casinos en ligne et joueurs. En attendant que la loi soit effective l'année prochaine, les banques doivent jouer le jeu et ne pas favoriser l'activité illégale. 

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.