Betclic découvre le concept de croissance pour la première fois en 2014

img auteur
Par LE 01.07.2015
Betclic découvre le concept de croissance pour la première fois en 2014

Lancé en 2008, l’opérateur de jeux Betclic affichait chaque année des résultats à perte. Les chiffres communiqués récemment montrent que la croissance a enfin été découverte en 2014 après 6 années négatives. Et on dit merci à la Coupe du Monde… !

Baisse budgétaire et Coupe du Monde

Betclic a beau être l’un des plus gros opérateurs européens, être connu d’à peu près tout le monde, même des non-initiés aux jeux d’argent, il n’en était pas moins jusqu’à l’année dernière une entreprise à perte.

La société a enfin découvert le concept de croissance suite à des diminutions de budget et à l’impact de la Coupe du Monde 2014.

Alors certes les bénéfices sont encore timides avec 1.1 million d’euros – Betclic génère un chiffre d’affaires de presque 300€ millions annuel – mais il s’agit d’une première étape qui devra être confirmée à la fin 2015. A savoir que l’année 2013 s’était clôturée avec des pertes de 8€ millions.

Pour expliquer les raisons de ce regain, on peut regarder du côté du budget marketing qui a été fortement diminué. Betclic estime, probablement à raison, que sa renommée est suffisante et qu’il n’est pas utile de continuer les campagnes publicitaires engagées auparavant, notamment les publicités télévisuelles. Il faut savoir que les opérateurs peuvent dépenser des millions chaque année en publicité.

Autre raison du regain de 2014 : La Coupe du Monde. Cet événement sportif est le plus important en termes d’impact en paris sportifs, en particulier en Europe. Betclic étant un opérateur multi-casquette, il propose des paris sportifs, du poker et du casino, et reste un leader sur le marché français. L’activité poker via son alliance avec Everest Poker est comme pour la plupart des acteurs depuis quelques années : non-rentable.

Betclic Everest a reçu une extension de sa licence d’opérer en France, la firme peut donc proposer ses services aux joueurs français jusqu’à 2020.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.