Cercle Clichy Montmartre de Paris : Forts soupçons de fraude et blanchiment d'argent

img auteur
Par LE 05.07.2018
Cercle Clichy Montmartre de Paris : Forts soupçons de fraude et blanchiment d'argent

Le Cercle Clichy Montmartre, le dernier cercle de jeux de Paris, vient de subir une attaque en règle des forces de l’ordre ce mardi 3 juillet suite à de forts soupçons de fraude et de blanchiment d’argent. Neuf responsables et banquiers de l’établissement ont ainsi été interpellés et placés en garde à vue pour une durée indéterminée. Dans le cadre de la loi en France, cette garde à vue sera de quatre jours maximum.

Le Cercle Clichy Montmartre, dernier sur la liste

C’est le dernier cercle de jeux à Paris, mais plus pour longtemps. Le Cercle Clichy Montmartre est le seul rescapé des fermetures de cercles depuis une décennie. L’Aviation Club de France de Paris a été l’un des derniers à mettre la clé sous la porte en 2015. Concernant le Cercle Cadet, celui-ci a connu le même sort, ce qui a créé des situations compromettantes pour certains de ses employés, non payés pendant plus de six mois.

Dans le cadre de la fermeture de tous les cercles à Paris et l’ouverture, en remplacement, de clubs de jeux, le Cercle Clichy Montmartre doit changer son statut juridique pour se complaire aux nouvelles lois. L’établissement a jusqu’à la fin de l’année 2018 pour changer son statut d’association en société commerciale, de façon à ce que ses comptes soient plus facilement contrôlés par les autorités.

Gardes à vue et perquisitions

Le Cercle Clichy Montmartre faisait donc office de survivant mais a été rattrapé par la justice cette semaine. Plusieurs cadres de l’établissement ont été arrêtés pendant que des perquisitions avaient lieu dans le domicile de certains employés, d’après une dépêche du Parisien.

La justice accuse le Cercle de pratiquer du blanchiment d’argent en bande organisée, du travail dissimulé et de l’abus de confiance. Le fisc lui a en effet réclamé 2€ millions en 2016.

Cette affaire, bien que différente, fait penser à ce qu’il s’est passé avec Partouche en mars dernier. Le groupe de casino a en effet été accusé de blanchiment d’argent et fraude fiscale concernant des parties de poker à gros enjeux. La justice craint qu’une fraction seulement de ce qui a été mise n’ait été déclaré.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.