Confinement : la pratique des jeux d’argent en ligne en nette hausse selon une étude

img auteur
Par LE 16.04.2020
Confinement : la pratique des jeux d’argent en ligne en nette hausse selon une étude

Une étude menée très récemment montre que le confinement lié à la pandémie de coronavirus a entraîné une hausse de la pratique des jeux de hasard en ligne. En effet, la société d’audit originaire d’Australie AlphaBeta et le bureau d’études Illion ont réuni leurs forces pour mettre au point des recherches relatives au comportement des consommateurs durant le confinement.

Le confinement est profitable aux opérateurs de jeux de casino en ligne

L’étude dirigée par AlphaBeta et Illion est sans équivoque ! Elle montre une nette augmentation de la pratique des jeux d’argent en ligne au cours des sept derniers jours, du moins en Océanie. En effet, celle-ci a augmenté de près de 67 % en raison du confinement, mesure qui a provoqué la fermeture temporaire de tous les services non-essentiels à la vie des habitants du continent qui regroupe des pays tels que l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Les chiffres utilisés dans le cadre de l'étude sont tirés d’un échantillon de transactions qui se veulent représentatives de l’activité qu’ont passé les usagers sur diverses plateformes de jeux en ligne. Au total, on en dénombre 250 000 rien que pour l’Australie. En raison du confinement qui a été prodigué dans près de la moitié des États partout dans le monde, le secteur des jeux d’argent en ligne a connu une augmentation considérable du nombre de joueurs inscrits. Tandis que le secteur alimentaire (grande distribution et livraison confondues) profite aujourd’hui d’une croissance de 63 %, le secteur iGaming n’est pas loin derrière avec une variation positive de 61 %.

C’est aux États-Unis que le confinement profite le plus au marché iGaming

Selon AlphaBeta et Illion, le confinement a des effets positifs sur le secteur iGaming quasiment dans le monde entier, mais plus particulièrement aux USA. En effet, c’est bien aux États-Unis que le nombre de joueurs se connectant à des sites web de jeux de hasard est le plus significatif. Selon l’opérateur américain Global Poker — qui développe des applications de jeux sociaux autour du poker —, le poker en ligne aurait connu une augmentation du nombre de joueurs de plus de 255 % depuis que le pays a procédé à la fermeture de ses établissements. Toujours selon Global Poker, seulement 7 % de la population américaine jouait au poker « Live » ou en ligne avant le confinement généralisé.

Le même constat a d’ailleurs pu être observé en France. Ainsi, au début du confinement, les serveurs d’opérateurs tels que Winamax et PokerStars ont très rapidement été saturés en raison de la déferlante de joueurs se connectant simultanément sur le même domaine. Cela dit, si le secteur iGaming sort aujourd’hui gagnant du confinement, cela n’est pas le cas du marché des casinos physiques, qui traverse l’une des plus grandes crises de son histoire, comme l’a récemment confié le président du groupe Barrière…

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.