Différences entre joueurs en ligne et live chez les Australiens

img auteur
Par LE 07.01.2015
Différences entre joueurs en ligne et live chez les Australiens

Une nouvelle étude de Gambling Capital a été publiée. Elle concerne cette fois le profil moyen des joueurs australiens. Avec les résultats on apprend quelques informations intéressantes, notamment sur l’âge moyen et les quelques différences entre joueurs live et en ligne.

Les hommes plus nombreux et attirés par les paris sportifs

Le joueur australien moyen dépense environ 17.52 A$ (Australian dollars) par semaine avec ses habitudes de jeux. Il faut préciser qu’une moyenne a été faite en ne prenant en compte que les joueurs au moins occasionnels. Tous les individus ne misant jamais sur aucun jeu n’ont pas été comptabilisés dans les chiffres.

La plupart des joueurs sont des hommes avec une proportion comprise entre 62 et 77%.

Le plus souvent, les parieurs australiens se sentent plus à l’aide avec les paris sportifs, les courses de chevaux et les jeux de table.

Les joueurs en ligne plus jeunes et éduqués

En général et comme nous l’avons déjà remarqué sur d’autres nationalités, les joueurs en ligne sont plus jeunes que les joueurs live. En moyenne, les joueurs en ligne ont 6 ans de moins que les joueurs « terrestres ».

Une autre différence entre les deux types de joueurs est que les joueurs misant sur internet sont en général plus diplômés et gagnent mieux leur vie. Leur revenu annuel moyen est compris entre 90.000 A$ et 119.000A$.

63% des joueurs interrogés préfèrent jouer de chez eux et profiter du confort et du côté pratique de ne pas avoir à s’habiller et de déplacer. 54% des joueurs ne possèdent qu’un compte en ligne et sont donc des fidèles, 60% d’entre eux avouent avoir déjà joué sur des sites non-officiels.

Le jeu sur mobile est en expansion comme partout ailleurs mais dans des proportions moindres. La plupart préfèrent encore les ordinateurs classiques et portables.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.