France : les joueurs à risque génèrent 40 % du chiffre d’affaires de l’industrie des jeux d’argent

img auteur
Par LE 04.07.2020
France : les joueurs à risque génèrent 40 % du chiffre d’affaires de l’industrie des jeux d’argent

Voilà une information très inquiétante… En France, la dernière enquête nationale sur la santé publique a révélé que si la participation globale aux jeux d'argent a diminué depuis l'édition de 2014, il y a eu une augmentation notable du nombre de joueurs à risque dans le pays. Pire encore, les joueurs accros aux jeux de hasard représenteraient à eux seuls près de 40 % du chiffres d’affaire de l’industrie française des jeux !

Une nouvelle étude sur les jeux d’argent en France

Tandis qu’une première et une deuxième enquête portant sur les jeux d’argent avaient été menées par l’Observatoire des jeux (ODJ) en 2010 et 2014, l’organisme a réitéré cela ces derniers mois en collaboration avec Santé Publique France et l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies. Ainsi, dans le cadre de la troisième et toute dernière étude, 10 000 personnes âgées de plus de 18 ans ont été interrogées partout dans l’Hexagone.

À partir des réponses obtenues, l’ODJ et ses proches collaborateurs ont établi une estimation des dépenses des Français liées aux jeux de hasard. Il ressort de l’enquête que 47,2 % des sondés ont joué aux jeux d’argent en 2019. Parmi eux, un nombre plus important d’hommes (50,4 % des personnes interrogées). Globalement, on pourrait dresser un bilan positif de ladite enquête car elle montre une tendance à la baisse en ce qui concerne la pratique régulière des jeux d’argent.

En effet, on note une chute de 10 % du nombre de Français(es) ayant joué aux jeux de hasard au cours des douze derniers mois — par rapport aux données recueillies en 2014. Le jeu hebdomadaire est beaucoup moins répandu avec seulement 28,6 % des sondés affirmant jouer au moins une fois par semaine à un jeu de hasard. Et uniquement 1,2 % des sondés jouent quotidiennement. 

Tandis que les jeux de loterie sont les jeux de hasard préférés des Français, on remarque que la participation à chaque type de jeu (jeux de loterie, poker en ligne, jeux de casino, etc.) a diminué au cours des cinq dernières années, à l’exception des paris sportifs en ligne, qui ont bénéficié d’un regain d’intérêt avec une hausse de 66,7 % du nombre de mises réalisées.

Une concentration inquiétante des dépenses parmi les joueurs accros

L’enquête menée par l’ODJ et ses partenaires révèle que la dépense médiane annuelle pour le jeu est d’environ 72 € ; seulement un joueur sur dix dépense plus de 1 000 € par an. Cependant, on constate une concentration inquiétante des dépenses parmi les joueurs les plus réguliers. En effet, une cellule qui représente uniquement 10 % des joueurs est à l’origine de 82,8 % des dépenses totales enregistrées en 2019 ! 

L’ODJ dénote aussi une augmentation significative du nombre de joueurs à risque, ou souffrant de problèmes d’addiction sévère. En effet, le pourcentage des joueurs considérés comme des « joueurs problématiques » a doublé depuis 2014 pour atteindre 1,6 % de la population nationale. L’ODJ termine son étude en donnant une estimation qui fait froid dans le dos : lesdits joueurs génèreraient près de 40 % du chiffre d’affaires de l’industrie des jeux de hasard en France.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.