Il vole 140,000AUD$ à son patron et dépense l'argent en quatre heures au casino

img auteur
Par LE 22.05.2019
Il vole 140,000AUD$ à son patron et dépense l'argent en quatre heures au casino

Un employé japonais en déplacement en Australie avec son patron a volé à ce dernier 140,000 dollars australiens et les a dépensés en l’espace de quatre heures au Crown Casino de Melbourne ! L’employé a profité que son boss dormait pour subtiliser l’argent qui se trouvait dans une mallette.

Il espère doubler sa mise et replacer l’argent « emprunté »

En matière de fait divers délirant, on peut difficilement faire plus tordu.

Takuro Yanagida, 23 ans, travaille dans la société de Gohsuke Kotani (dans le domaine du marketing sportif). Les deux étaient en déplacement à Melbourne. Kotani a l’habitude de transporter de fortes sommes dans une mallette et aime, comme son employé, jouer au casino.

Yanagida a eu la bonne idée de voler une partie du contenu de la mallette pendant que son propriétaire dormait : 140,000AUD$, soit l’équivalent de 86,000€ environ. On peut estimer avec ces chiffres que les affaires marchent très bien pour Kotani…

Yanagida avait l’intention d’emprunter l’argent, courir au casino pour doubler sa mise, puis de revenir dans la chambre pour remettre l’argent à sa place. Ni vu, ni connu. N’est-ce pas là une bonne idée ?

L’employé était motivé par une dette de 20,000$ qu’il avait envers son patron et visiblement par une naïveté hors du commun.

Naïf et plein de remords

Le juge Robert Dyer lui-même a qualifié le comportement de Yanagida comme opportuniste et dirigé par la panique. Son avocat a admis que cette « stratégie » était vouée à l’échec.

En seulement quatre heures de temps, les 140,000AUD$ étaient envolés, tout comme le plan du joueur. Il a d’abord réfuté les accusations de Kotani concernant la disparition de l’argent, pour tout avouer le lendemain matin. Le joueur a en effet perdu l’argent en son propre nom au Crown Casino, c’est-à-dire en présentant sa carte d’identité, et il apparaissait clairement sur les caméras de sécurité.

Le juge a pris en compte que le jeune joueur éprouvait des remords sincères et qu’il avait agit de façon naïve. Il l’a condamné à huit mois de prison, sachant que Yanagida était déjà enfermé depuis près de sept mois. Il ne lui restait donc plus qu’un mois de prison au moment de la condamnation. Pas sûr toutefois qu’il puisse récupérer son emploi à sa sortie !

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.