Le directeur d'une firme de jeux suspecté d'une fraude de 21£ millions

img auteur
Par LE 02.04.2015
Le directeur d'une firme de jeux suspecté d'une fraude de 21£ millions

Le directeur de 666Bet, une société de jeux basée sur l’ile de Man, a été arrêté pour suspicions de fraude et blanchiment d’argent. La fraude pourrait atteindre les 21£ millions.

Une fraude estimée à 21£ millions

Récemment, la Commission des Jeux de Hasard britannique (UKCG – UK Gambling Commission) a suspendu la licence de Metro Play Limited, qui contrôle les sites 666Bet et Metro Play.

La Commission n’avait pas précisé les raisons de ce blocage, déclarant simplement qu’il suspectait certains manquements.

Peu après la police a arrêté plusieurs individus dans le cadre d’une fraude de blanchiment d’argent liée à de la TVA non payée. L’information est encore un peu floue car la police n’a pas clairement statué que ces opérations de police étaient liées au blocage de 666Bet.

Les autorités ont attaqué plusieurs lieux en Angleterre et ont saisi une somme d’argent conséquente (on parle d’1£ million) et des documents.

Ce week-end, le journal britannique The Independant déclarait que le directeur de 666Bet, Paul Bell, avait été l’une des personnes arrêtées. Il a libéré sous caution assez vite mais a de nouveau été interpellé sur l’île de Man quelques jours après. Il est probable que les enquêteurs aient trouvé de nouveaux éléments de culpabilité dans les documents saisis.

Les liens avec la ligue anglaise

Du côté des sites 666Bet et MetroPlay, le même message affiché depuis la fermeture explique que le site traverse des difficultés internes et qu’il est fermé temporairement.

Metro Play Limited est lié à des deux clubs de première ligue anglaise : Leicester City et West Bromwich Albion. Un contrat de 8£ avait également été passé avec Lorient Orient, un club moins important de la ligue anglaise.

Paul Bell est supposé avoir une fortune personnelle approchant les 400£ millions.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.