Le magnat des casinos de Macao, Stanley Ho, décède à l’âge de 98 ans

img auteur
Par LE 29.05.2020
Le magnat des casinos de Macao, Stanley Ho, décède à l’âge de 98 ans

Le milliardaire Stanley Ho est décédé dans la journée du 26 mai dernier à l’âge de 98 ans. À l’issue d’une carrière bien remplie, l’homme de tous les excès aura finalement connu le même destin que les autres. Avec la disparition de Stanley Ho, c’est également la treizième fortune hongkongaise qui est sur le point de s’évaporer. Davantage d’explications plus bas.  

Le roi des casinos de Macao, le millionaire Stanley Ho, est décédé

Principal artisan de l’impertinent succès de l’ancienne enclave portugaise, le milliardaire et magnat des casinos Stanley Ho est décédé mardi dernier à Hong Kong, à l’âge de 98 ans. C’est sa famille proche qui a annoncé la disparition de cette figure que l’on surnommait le « parrain » et qui n’aura laissé personne indifférent. « Mon père vient de nous quitter. Il est parti paisiblement vers 13 heures au Hong Kong Sanatorium and Hospital », a en effet déclaré aux journalistes sa fille Pansy.

Celui qui est décrit par la chaîne télévisée d’état chinoise CCTV comme un « entrepreneur patriote » a vu sa fortune décoller suite à l’extraordinaire transformation qu’a subi Macao, qui n’était alors qu’une simple bourgade parmi tant d’autres. Mais les revenus générés par les casinos de la capitale mondiale du jeu — laquelle surclasse largement Las Vegas —, sont proportionnels à la trésorerie détenue par Stanley Ho depuis plusieurs décennies. D’ailleurs, d’après le magazine Forbes, le défunt représentait la treizième fortune de Hong Kong avant son départ à la retraite, en 2018.

Stanley Ho, ou l’art de construire un empire flamboyant 

Stanley Ho, milliardaire aux dix-sept enfants, a érigé son empire en obtenant le monopole de l’exploitation des casinos de Macao de 1962 à 2002, une longue période de règne absolu qui a été grandement profitable à ses finances. À partir de 2002, le marché s’est toutefois ouvert à la concurrence et Stanley Ho et sa famille ont dû batailler ferme pour conserver tout son prestige. 

Bien qu’elle soit moins dominatrice que par le passé en raison de la libéralisation du marché des jeux de Macao, la société de Stanley Ho, SJM Holdings Limited, a réalisé 411,9 millions de dollars de bénéfices rien que l’an dernier grâce à l’exploitation des 22 casinos qu’elle détient sur le sol macanais. Parmi les établissements les plus prestigieux du groupe, on trouve bien évidemment le Grand Casino Lisboa, qui se démarque de par son architecture en forme de lotus. SJM Holdings Limited, qui figure parmi les six opérateurs licenciés à être autorisés à proposer des jeux de casino à Macao, représente 14,1 % des revenus bruts du marché local en 2019. Quant à sa part des revenus tirés des jeux VIP, elle atteint 10,4 %.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.