Les casinos du groupe Affactive (WinPalace, Titan, Grand Macao, Grand Parker, etc) fermés subitement

img auteur
Par LE 25.07.2015
Les casinos du groupe Affactive (WinPalace, Titan, Grand Macao, Grand Parker, etc) fermés subitement

Les casinos des groupes Affactive/Revenue Jet ont subitement fermé cette semaine, laissant les joueurs dans l'impossibilité de se connecter à leurs comptes. Il n'est pas sûr que ces derniers pourront retrouver leur balance...

Tremblement de terre

Les casinos fermés sont les suivants : WinPalace, Casino Jungle, Casino Titan, Golden Cherry, Grand Macao, Jackpot Grand, Begado, Slots of Fortune, Ruby Royale, Loco Panda, Classy Coin, Onbling et Grand Parker casino.

Pour beaucoup, ces plateformes de jeux étaient considérées comme malhonnêtes. Les principaux problèmes concernant des non-paiement de joueurs. Elles laissaient les joueurs déposer mais avaient le chic pour faire appel à une clause abusive pour annuler les gains, et de façon trop fréquente pour pouvoir donner sa confiance.

Les responsables de ces opérations risquent des années de prison si les accusations à leurs encontres s'avèrent justes. D'autres fraudes autres que des activités illégales de jeux viendraient s'ajouter à la liste des accusations.

Le plus inquiétant concerne bien évidemment les balances des joueurs qui possédaient un compte sur l'un de ces casinos. Pour le moment, il n'est pas possible d'affirmer quoi que ce soit mais nous sommes sceptiques sur la capacité des joueurs à récupérer leur argent. Nous en saurons plus dans les jours/semaines à venir.

Des escrocs multi-casquettes

Les principaux responsables de l'organisation sont deux israéliens et un américain: Zvi Orenstein, Gery Shalon et Joshua Samuel Aaron. Les deux premiers ont été arrêtés à leur domicile en Israël tandis qu'Aaron est suspecté de se cacher en Russie.

A part les opérations de jeux illégaux, le trio serait à l'origine d'un hack massif sur la banque JP Morgan Chase qui leur aurait permis de récupérer des tonnes de données financières et des informations sur les comptes clients.

Ils auraient également tenté une autre escroquerie en bourse qui leur a rapporté près de 2,8$ millions. « Aaron et Shalon aurait écrit les e-mails, Shalon les aurait diffusé et Orenstein aurait fourni un soutien opérationnel essentiel par la manipulation des comptes de courtage en utilisant de nombreux pseudonymes. »

L'équivalent de 520,000$ a été trouvé au domicile de Shalon. Le procureur a déclaré que cela augmentait les suspicions selon lesquels l'homme avait l'intention de fuir le pays. En conséquence, ce dernier ne peut pas être assigné à résidence et reste pour l'instant entre les mains des autorités.

Chacun de ces hommes risque jusqu'à 20 ans de prison pour l'ensemble des opérations illicites.

 

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.