Les jeux de casino sociaux seraient aussi excitants que les casinos en argent réel

img auteur
Par LE 24.08.2015
Les jeux de casino sociaux seraient aussi excitants que les casinos en argent réel

Nous avons vu récemment, d'après une étude australienne sur les jeux, que les joueurs de casino sociaux avaient des profils différents des joueurs de casino en argent réel et que de fait, il y avait peu de risque de voir une migration trop importante passant de l'un à l'autre. L'étude tend à montrer que les jeux de casino en argent fictif ne frustrent pas les joueurs et n'augmentent pas ou peu leur envie de jouer en réel.

Les jeux sociaux seraient aussi « excitants » que les jeux réels

La Gambling Research Australia avait montré que les duux types de joueurs avaient des profils différents.

Alors que 17% seulement des joueurs de casinos fictifs passeraient du fictif au réel, 14% pourraient faire la migration dans l'autre sens. La raison principale de cette migration est le fait pour un joueur de ne plus prendre de risque financier et d'adopter un comportement qui peut lui apporter une excitation de jeu similaire sans dépenser.

On est en droit de se questionner sur cette affirmation. En effet, un jeu d'argent reste un jeu d'argent et est attractif pour le côté, même faible, de risque financier et de sentiment intense de récompense lorsqu'il y a un gain.

La moitié des joueurs interrogées (pour rappel, l'étude a fait appel à 1,554 sondés) ont affirmé que le sentiment de victoire (après un gain) était équivalent en argent réel qu'en argent fictif. Les jeux de casino sociaux sont « tout aussi fun que le jeu réel ».

Vous savez sans doute qu'il est possible d'acheter des crédits supplémentaires sur les jeux de casino sociaux. Ces crédits supplémentaires sont payants mais les jetons que vous obtenez restent des jetons fictifs. Il existent donc des joueurs qui dépensent dans ces jeux sociaux mais sans avoir la moindre chance de gagner de l'argent réel.

Sur l'année écoulée, ¾ des sondés ont répondu avoir dépensé un peu d'argent dans ce genre de jeux gratuits à la base, sachant que la plupart ne dépensent que très peu. 10% ont répondu qu'ils ne savaient pas qu'ils dépensaient de l'argent réel en achetant des crédits supplémentaires fictifs.

Facebook toujours privilégié

Côté plateformes vers lesquelles se tournent ces joueurs, Facebook reste le numéro 1 avec 51,4%, viennent ensuite les sites officiels des jeux en question (22,5%), les applications Android (17,5%), applications iOs (15,9%), Google+ (13,2%) et Windows App (8,6%). Le total des pourcentages dépasse 100% car certains joueurs se retrouvent sur plusieurs catégories.

La plupart des joueurs « sociaux » jouent via leurs ordinateur portable (53,4%), en sachant que la part du jeu sur mobile se situe autour des 20-30%.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.