L'Italie envisage des améliorations sur son marché des jeux en ligne, surtout sur le poker

img auteur
Par LE 18.06.2015
L'Italie envisage des améliorations sur son marché des jeux en ligne, surtout sur le poker

L’Italie est en train de considérer des changements sur son marché des jeux en ligne avec notamment un partage des liquidités sur le poker en ligne.

Regrouper les joueurs de poker

Un partage des liquidités est plus que nécessaire sur certains pays européens. Il consiste à joindre plusieurs marchés de poker en ligne pour permettre à plus de joueurs de pouvoir jouer entre eux, afin d’améliorer l’offre de tournois (en ayant des prizepool plus important) et de rendre le marché plus consistant.

La question avait été abordée en France mais les législateurs avaient estimé que ce n’était pas une priorité. C’est pourtant pour beaucoup une étape incontournable pour redresser la situation. L’Italie semble être plus déterminée à effectuer des changements.

« Les lois en Italie vont être modifiées dans le cadre de la loi Delega Fiscale qui permettra, entre autres, de changer les taxes des paris sportifs et des tournois de poker à 20%du revenu brut des jeux. »

Pour le moment, l’Italie a juste exprimé son envie de faire des changements, notamment sur le partage des liquidités du poker en ligne, mais rien n’est encore arrêté et les détails sur le ou les pays qui participeront à ce partage, les conditions, etc, n’ont pas encore été communiqués.

« Le marché du poker en ligne fait face à de grandes difficultés dans le monde et, dans des pays comme l’Espagne, la France ou l’Italie, l’impact de ce genre de crise peut être encore plus grand car il s’agit de marchés fermés. Mais ce scénario peut changer si des partages de liquidités internationaux ont lieu. »

Le poker en ligne est donc en difficulté en Italie, contrairement à d’autres jeux comme les jeux de casino (surtout les machines à sous) et les paris sportifs qui connaissent une bonne progression. Nous vous parlerons de ces verticaux en détails dans un prochain article. 

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.