Mondial 2018 : Le bilan d'INTERPOL sur la répression des paris illégaux en Asie

img auteur
Par LE 21.08.2018
Mondial 2018 : Le bilan d'INTERPOL sur la répression des paris illégaux en Asie

INTERPOL a publié un communiqué la semaine dernière concernant son activité de répression des paris illégaux durant le Mondial 2018. L’organisation a déclaré avoir conduit plus de 14,000 attaques en Asie, grâce à sa collaboration avec les différentes polices locales.

INTERPOL intervient en Asie

L’opération SOGA VII (SOGA pour Soccer Gambling) a été un succès selon INTERPOL. L’organisation internationale de police a déclaré avoir conduit 14,900 attaques en Chine, à Macau, à Singapour, en Malaisie, en Thaïlande et à Hong Kong. Ces attaques ont permis d’arrêter des réseaux ayant permis plus d’1,6$ milliard de paris illégaux, grâce à la collaboration des autorités de ces différents pays.

Le Mondial reste l’événement sportif le plus important au monde ; il est donc très surveillé par les autorités, en particulier en Asie où les parieurs sont nombreux et plus en plus enclins à miser sur le football. Durant la période du 22 juin au 16 juillet, plus d’1,7$ million en cash ont été saisis, ainsi que 1,000 ordinateurs et téléphones ayant servi aux paris. Ces appareils sont encore d’être analysés.

Au final et malgré l’importance de ces chiffres, cette déclaration d’INTERPOL ne montre pas une efficacité incroyable, étant donné que le Mondial brasse des milliards et des milliards de paris illégaux. Comme souvent, les autorités n’ont su être capable d’empêcher qu’une fraction de ce le marché noir a généré. Le marché illégal des paris sur le foot est en effet de plus en plus massif et il est quasiment impossible d’enrayer totalement ce phénomène.

Pour autant, l’organisation basée à Lyon peut se vanter d’avoir permis, via les sept opérations SOGA (correspondantes aux sept dernier événements majeurs de foot), l’arrestation de 30,000 personnes, la saisie de 57$ millions en cash et l’arrêt de 3,700 réseaux ayant généré près de 8$ milliards en paris illégaux. 

Pour l'opération SOGA VI en marge de l'Euro 2016, INTERPOL avait arrêté 4,100 personnes et saisi 13,6$ millions en cash.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.