Un futur casino en Corée du Nord, financé par les Etats-Unis ?

img auteur
Par LE 07.06.2018
Un futur casino en Corée du Nord, financé par les Etats-Unis ?

Il faut parfois croire que l'on assiste à une véritable pièce de théâtre, que tout est orchestré tellement cela devient gros. Récemment, l'un des représentants du leader Nord-Coréen Kim Jong Un a exprimé son envie de construire un casino resort d'importance dans son pays, afin d'attirer capitaux et touristes. Seule condition ? Que ce casino soit financé, partiellement au moins, par les Etats-Unis.

Une demande de financement surprenante

Le soap opéra USA-Corée du Nord continue. Après un rapprochement historique il y a quelques semaines, puis une annulation de la rencontre attendue entre Kim Jong Un et Donald Trump, le spectacle continue comme nous l’apprend le site / journal The Dong-A Ilbo.

Kim Yong Chol, le plus proche collaborateur du leader du pays, a demandé aux Etats-Unis de supporter la Corée du Nord pour financer son futur casino resort. En échange, le porte-parole a promis qu’ils feraient des efforts pour se dénucléariser progressivement.

Selon le porte-parole, Kim Jong Un est prêt à commencer un désarmement nucléaire si la requête est acceptée. En outre, l’homme demande également à ce que certaines sanctions envers la Corée soient stoppées. Si la Corée du Nord fait des efforts, les Etats-Unis doivent financer la construction d’un casino terrestre.

C’est lors d’une visite à la Maison Blanche que Kim Yong Chol a abordé le sujet avec Donald Trump. Le but est de créer un resort touristique à Wonsan, équipé d’un casino et d’un complexe de ski. Le lieu pourrait générer quelque 50$ millions par an et dynamiser la région. Il serait situé à mi-chemin entre Pyongyang la capitale et la frontière avec la Corée du Sud, au bord de la Mer du Japon.

Autant dire qu’il y a peu de chance que cette requête soit acceptée.

L’hypocrisie US dans toute sa splendeur

Pour certains, ce projet est vu comme une façon de se rapprocher des Etats-Unis et de faire la paix. Pour d’autres, cela ne semble n’être qu’une provocation de plus et un nouvel épisode dans ce soap-opéra ridicule joué par les deux pays.

Les Etats-Unis, dont le budget militaire est de loin le plus important au monde – et qui reste le seul pays de l’histoire de l’humanité à avoir lancé des bombes nucléaires sur des populations civiles – continuent de vouloir dissuader les pays concurrents d’investir dans l’armement nucléaire. Quelle ironie et quelle hypocrisie.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.