Un nouveau texte soumis au Congrès pour interdire définitivement les jeux d'argent en ligne aux Etats-Unis

img auteur
Par LE 31.03.2014
Un nouveau texte soumis au Congrès pour interdire définitivement les jeux d'argent en ligne aux Etats-Unis

Le sénateur américain Lindsey Graham et son représentant Jason Chaffetz ont soumis un nouveau texte au Congrès américain (Sénat et Chambre des représentants) qui a pour but de faire interdire à l’avenir toutes formes de jeux d’argent en ligne aux Etats-Unis. C’est donc une sorte de Federal Wire Act actualisé.

Une interdiction rétroactive

Malgré le sérieux de cette proposition, il semble impensable que celle-ci passe. Car si cela se faisait, cela empêcherait les opérations actuelles des états du Nevada, New Jersey et Delaware, annulant alors tout le travail qui a été fait pour ces lancements de marché et empêchant les états cités de continuer à taxer les opérateurs de jeux.

La situation aux Etats-Unis est la suivante. Seul trois états ont légalisé leur marché des jeux de casino en ligne. Pour tous les autres, jouer au poker en ligne ou sur un casino en ligne est illégal. Le texte soumis par Graham propose donc de confirmer l’interdiction de ces formes de jeux et de ne laisser que les courses de chevaux. Et pour les marchés existants, le texte propose simplement de les détruire.

Avec tout le travail qui a été fait dans les états concernés, il y a peu de chance que ce texte passe, d’autant que d’autres états dont la Californie prévoient la possibilité de légaliser aussi leur marché des jeux en ligne.

Un risque de développer le marché illégal

On dirait donc que les pressions exercées par Sheldon Adelson portent leurs fruits, lui qui a pour seul et unique but depuis l’année dernière de faire interdire ces formes de jeux en raison de leur risque potentiel pour le bien-être des américains.

Parmi les politiques ayant vraisemblablement craqué, Dianne Feinstein, ancienne maire de San Fransisco, mais aussi la sénatrice Kelly Ayotte, membre du Parti Républicain qui déclare : « Le résultat des nouvelles règles en matière de jeux en ligne ont entraîné globalement un état de Far West sur internet, ce qui est quelque chose qui nous concerne beaucoup. »

Heureusement, d’autres tiennent leur position et n’entendent pas craquer et prendre, selon eux, les mauvaises décisions. Parmi eux, Mary Bono, autre membre du Parti Républicain, qui pense que « il n’est pas question de savoir si les américains jouent en ligne ou non. Ils le font. Le Congrès devrait être focalisé sur le fait de les garder en sécurité,  et ne pas bloquer les protections existantes pour les joueurs. Si le congrès accepte ce texte, nous verrons une masse d’américains se diriger vers les sites illégaux sans aucune protection contre les fraudes, falsifications d’identité et autres activités criminelles. »

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.