Une transaction monstre de 4.9$ milliards voit Amaya prendre le contrôle de Pokerstars et Full Tilt

img auteur
Par LE 16.06.2014
Une transaction monstre de 4.9$ milliards voit Amaya prendre le contrôle de Pokerstars et Full Tilt

L’une des plus grosses transactions du monde du gambling est en train d’avoir lieu et concerne le développeur de jeux de casino Amaya Gaming et le groupe OldFord Limited, qui possède les salles de poker en ligne Pokerstars et Full Tilt Poker.

Une transaction de 4.9$ milliards

Le montant est astronomique, il n’y a pas d’autres mots. Mais il est aussi assez surprenant. Au premier abord, les deux groupes ont des « puissances » plus ou moins similaires et le montant avancé, 4.9$ milliards, a de quoi étonner car cela représente plus de 10 fois ce qu’a généré le groupe OldFord Limited comme bénéfice en 2013.

OldFord Limited est un groupe qui possède Rational Group. Et Rational Group possède Pokerstars et Full Tilt Poker. En achetant la maison mère, Amaya Gaming s’assure donc une place de choix dans le monde du gaming, en particulier du poker en ligne.

Une acquisition de plus pour Amaya

Ce n’est pas la première fois qu’Amaya achète une autre entité. La société canadienne avait déjà mis la main sur les fournisseurs de jeux de casino Chartwell et Cryptologic afin de s’assurer une meilleure emprise sur le secteur.

Et les Canadiens d’Amaya avaient déjà il y a quelques années pris le contrôle du réseau de poker Ongame, l’un des plus performants du monde.

Une façon de s’ouvrir le marché américain ?

L’une des raisons pour lesquels cet achat est intéressant est le fait de pouvoir probablement entrer le marché du poker en ligne américain. Pokerstars, la plus grosse salle de poker au monde, est pour le moment personna non grata au New Jersey à cause de ses activités frauduleuses par le passé.

Changer de propriétaire peut donc être un moyen de faire peau neuve et de profiter de ces nouvelles opportunités américaines. L'acquisition finale devrait avoir lieu avant le 30 septembre 2014. 

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.