VIP au casino, elle extorque 480,000€ à deux de ses contacts Tinder

img auteur
Par LE 01.08.2020
VIP au casino, elle extorque 480,000€ à deux de ses contacts Tinder

Une joueuse VIP du Crown Casino de Melbourne a arnaqué deux de ses contacts Tinder pour pouvoir assouvir ses pulsions de jeux d’argent. Au total, la femme a extorqué 789,700A$ (environ 480,000€) aux deux hommes en leur prétextant qu’elle avait besoin de l’argent pour sa ferme de myrtille. Et ça a marché !

Un prétexte surprenant mais efficace

Les prétextes les plus farfelues sont parfois les plus efficaces. On a toutefois du mal à imaginer que cette version de la ferme de myrtilles aurait pu marcher s’il n’y avait pas eu de relation d’ordre sexuelle entre les victimes et cette femme du nom de Jocelyn Zakhour.

Zakhour était une membre VIP du casino Crown de Melbourne. Au moment où elle a rencontré sa première victime via Tinder, elle séjournait d’ailleurs à l’hôtel du casino. Au bout de trois semaines, elle lui a demandé 110,000A$ (Soit environ 66,000€) pour l’aider à acheter une ferme de myrtille, puis 41,000A$ (25,000€) le lendemain pour compléter la vente.

Elle a ensuite prétexté qu’un des travailleurs l’a menaçait d’aller voir la police s’il n’était pas payé. Avec ce prétexte, elle a pu recevoir 40,000A$ de plus (24,000€). Après cela, elle est passée à la vitesse supérieure en menaçant directement l’homme et sa famille pour qu’il continue de la payer. Grâce à la relation adultère qu’il avait avec elle, Zakhour avait un moyen de pression.

Zakhour a ensuite reproduit le même schéma avec un autre homme rencontré là aussi sur Tinder. Comme le plan de la ferme aux myrtilles fonctionnait avec son premier contact, elle a opté pour la même stratégie, qui lui a permis d’obtenir assez vite 50,000A$ (30,000€).

Une escroquerie pour jouer au casino

Après que ses actes aient été révélés aux autorités, Zakhour a dû expliquer que l’argent volé était destiné à assouvir ses pulsions de jeux. La femme de 40 ans a écrit une lettre d’excuse aux deux hommes et a remboursé 10% de la somme. Elle a ensuite passé 18 mois à servir de façon bénévole pour la soupe populaire.

Sa sentence sera connue dans les prochains mois.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.