Le Las Vegas Sands toujours prêt à investir 10$ milliards pour un Casino Resort en Corée du Sud

img auteur
Par LE 17.06.2016
Le Las Vegas Sands toujours prêt à investir 10$ milliards pour un Casino Resort en Corée du Sud

Le Las Vegas Sands est toujours déterminé à construire son casino de 10$ milliards en Corée du Sud. Le 8 juin dernier, un convoi spécial de membres clés de la firme s'est rendu à Busan pour « étudier les terrains disponibles pour la construction d'un établissement de jeux ».

Le Las Vegas Sands a trouvé son terrain en Corée

Sheldon Adelson a envoyé certains de ses meilleurs communicants pour discuter des possibilités d'un Casino Resort en Corée du Sud et pour rechercher le terrain adéquat. Le marché qui montre des signes forts depuis quelques années attire toutes les convoitises, notamment celle du leader des casinos dans le monde.

Mais le Las Vegas Sands n'est pas prêt à construire à n'importe quel prix. La Corée du Sud peut constituer une base très intéressante si la firme a le droit à quelques avantages exclusifs. En effet, LVS veut que les résidents du pays soient autorisés à entrer dans son casino.

Comme d'autres pays asiatiques, la Corée du Sud interdit à ses résidents de pénétrer dans un casino terrestre. Le pays compte 17 casinos mais un seul d'entre eux a le droit de faire jouer les locaux : le Kangwon Land. Ce casino est d'ailleurs de loin le plus performant...

Adelson compte donc beaucoup sur ce point et a déjà déclaré que s'il ne pouvait accueillir que les touristes dans son casino, il ne le construirait certainement pas. Pour être convaincant et parce que l'homme dispose de moyens quasi illimités, il a promis un investissement de 10$ milliards pour ce projet et vient d'annoncer avoir trouvé un terrain valide.

S'inspirer du modèle de Singapour

Lorsque Adelson a pour la première fois parlé de sa volonté de laisser jouer les locaux dans son casino, le gouvernement n'a pas semblé particulièrement emballé par l'idée. Il considère toujours que faire jouer les résidents coréens serait une mauvaise chose pour eux et cela pourrait aggraver la situation précaire de certains.

Le Las Vegas Sands a précisé qu'il ne voulait pas que son casino soit ouvert à 100%. Les joueurs locaux seront autorisés mais seront soumis à des contrôles plus poussés. Ils devront en outre payer un droit d'entrée pour rentrer dans l'établissement. Ce casino pourrait donc suivre le modèle du Marina Bay Sands de Singapour qui exige des locaux de payer 73,50$ de frais d'entrée par jour, ou environ 1,500$ pour un pass annuel.  

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.