Mauvaises conditions de travail qui conduisent à une grève de 1.000 croupiers à Macau

img auteur
Par LE 05.09.2014
Mauvaises conditions de travail qui conduisent à une grève de 1.000 croupiers à Macau

L’opérateur de casinos terrestres SJM Holdings, propriétés du magnat Stanley Ho, est en train de faire face à une crise qui pourrait lui coûter des dizaines de millions : une grève de la plupart des croupiers du Casino Grand Lisboa.

Près de 1.000 croupiers refusent de travailler

Derrière les paillettes et les résultats impressionnants de Macau depuis des années, la condition des croupiers de la ville n’est pas au beau fixe. Certes leurs salaires sont assez corrects (2.200$ en moyenne) mais les conditions ne cessent de se détériorer et poussent ces travailleurs à se « rebeller ».

Parmi les exigences de ces personnes, on retrouve les exigences de hausses de salaire (à cause des mauvaises conditions) et les améliorations des conditions générales de travail. Par exemple, le fait d’être protégé des joueurs perdants est l’un des axes majeurs.

En effet, les joueurs high-rollers se permettent grâce à l’importance de leurs portefeuilles des comportements inacceptables, pouvant aller jusqu’à l’insulte et des coups légers.

Le bon point pour ces croupiers est l’importance des forces déployées. Car près de 1.000 travailleurs ont décidé de se mettre en grève jusqu’à ce que certaines de leurs exigences ne soient exaucées.

Réunis sous la bannière des Forefront of Macau Gaming, ces croupiers savent que de leur travail dépend la croissance de Macau et de ses casinos. Et lorsqu’on parle de marché de dizaines de milliards annuels, il n’est pas question de perturber la cadence. On compte 57.550 personnes travaillant dans les casinos à Macau, 45% d’entre eux sont des croupiers.

Ce genre d’événement explique en partie la baisse de régime de Macau qui depuis trois mois montre des baisses de revenus, un fait inédit depuis cinq ans.

Certains opérateurs chouchoutent leur personnel

Voilà pourquoi certains opérateurs font très attention à satisfaire leurs croupiers. Par exemple, le Las Vegas Sands a dépensé près de 29$ millions pour le 14ème mois de l’ensemble des employés du Sands China (juillet 2014).

Wynn Macau a récemment augmenté de 5% le salaire de ses employés et va distribuer 4.000$ en actions de société à chacune de ces personnes.

Ces entreprises ne sont pas des samaritains loin de là, mais ils comprennent l’importance de ce genre de petits avantages qui au final de coûtent pas beaucoup à l’entreprise mais permettent de satisfaire l’ensemble des employés.  

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.