Israël réfléchit à l'implantation de son premier casino terrestre

img auteur
Par LE 29.09.2015
Israël réfléchit à l'implantation de son premier casino terrestre

Le débat est à nouveau d'actualité. Israël pourrait peut-être accueillir prochainement son premier casino terrestre si le Premier Ministre Benyamin Netanyahou accepte de ratifier le texte de loi en faveur des établissements de jeux physiques.

Vers un premier casino

Cela fait des années que les Israéliens attendent de pouvoir jouer aux machines à sous ou au blackjack mais les oppositions internes ont pour le moment empêché que cela se produise. Les amateurs de jeux doivent donc traverser la frontière et se rendre en Egypte, Jordanie ou à Chypre.

Netanyahou a déclaré récemment qu'il avait demandé leurs avis aux ministres. Pour certains comme le ministre du tourisme Yariv Levin, cela ne peut qu'aider la région de l'Eilat (qui est l'une des plus inactives du pays).

« Je n'ai aucun doute que la façon d'aider financièrement Eilat et d'augmenter le nombre de touristes passe par un casino. » a-t-il précisé.

Les conservateurs du pays contestent ce projet de loi qui apporterait plus d'inconvénients que d'avantages, selon eux, et se méfient des effets néfastes qui peuvent se développer, comme le jeu compulsif ou le blanchiment d'argent.

La relation Netanyahou/Adelson

En outre, ils craignent que la relation d'amitié entre le Premier Ministre et Sheldon Adelson (qui possède le Las Vegas Sands, le plus important groupe de casino au monde) n'altèrent cette décision.

En février 2015, Netanyahou avait été accusé d'influencer le projet de loi du gouvernement japonais pour légaliser les casinos terrestres. Il aurait insisté pour que Sheldon Adelson ait plus de chance de pouvoir construire son casino resort dans le pays. Le parti du Likoud avait formellement contesté cette information.

Dans les années 90, Adelson avait tenté de faire modifier la loi pour légaliser les casinos terrestres mais avait été bloqué à l'époque par les groupes conservateurs et religieux.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.