Japon : Voici les premiers détails des futurs casinos resorts

img auteur
Par LE 29.03.2019
Japon : Voici les premiers détails des futurs casinos resorts

Le Japon a fait un nouveau pas en avant concernant la régulation des casinos terrestres dans le pays. Tout d’abord, il a été confirmé qu’il y aura trois casinos resorts dans le cadre de cette loi, avec pour le moment la certitude qu’Osaka sera l’une des métropoles à accueillir un établissement de jeux.

Le cabinet de Shinzo Abe, Premier Ministre depuis 2012 et l’un des instigateurs du projet, a ratifié la loi cette semaine en donnant quelques détails sur celle-ci.

Les premières exigences du gouvernement japonais

Premièrement, il y aura bien trois casinos resorts au Japon. Ces casinos devraient générer environ 16$ milliards par an pour faire du Japon la deuxième destination casino au monde, derrière Macau, mais devant Las Vegas et ses quelque 12$ milliards (chiffres de 2018).

Chaque hôtel attenant aux casinos devra faire au moins 100,000 m², soit une moyenne estimée de plus de 3,000 chambres et suites, si l’on prend en compte la taille moyenne des chambres aux Etats-Unis. Chaque resort devra avoir un espace de convention et de conférence.

Les Japonais pourront entrer et participer aux jeux mais devront régler des frais fixes pour chaque entrée.

L’espace casino et jeux de chaque resort ne devra pas être de plus de 3% de l’espace total, afin d’avoir des établissements variés comme à Las Vegas. Les casinos du Japon proposeront des jeux type machines à sous, roulette, Paï Go ou roulette mais également beaucoup d’autres divertissements, magasins, restaurants, etc.

Enfin chaque transaction de plus d’1 million de Yen (environ 9,000$) dans une période de 24h devra être reportée aux autorités.

Selon toute vraisemblance, Osaka sera la première ville à ouvrir son complexe de casino. Le Las Vegas Sands et MGM Resorts sont tout deux très intéressés par la ville. D’autres opérateurs comme Caesars Entertainment, Melco Resorts et Galaxy tenteront d’obtenir une licence de la part du gouvernement.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.