Kindred Group (Unibet) condamné à 1,6£ million d'amende

img auteur
Par LE 20.06.2019
Kindred Group (Unibet) condamné à 1,6£ million d'amende

L’opérateur de casinos en ligne Kindred Group vient d’être condamné à une amende sèche d’1,6£ million (soit environ 1,8€ million) après avoir autorisé l’un de ses joueurs à jouer de fortes sommes avec de l’argent volé. La sanction a été attribuée par la Commission Britannique des jeux en ligne (United Kingdom Gambling Commission ou UKGC). Une fois de plus, le régulateur britannique montre sa volonté de rester intransigeant en cas de faute de la part d’un opérateur.

Un joueur qui a dépensé des centaines de milliers de livres sterling d'argent volé

Kindred Group a été épinglé par la UKGC pour un manquement aux règles de blanchiment d’argent. C’est vraisemblablement à cause de sa marque principale Unibet que le groupe de casinos en ligne a écopé de l’amende.

Le site doit rembourser 629,000£ de dépôts ayant été déposés par le joueur. Ces fonds devront être restitués aux victimes de cette personne. En outre, 990,000£ seront payés à titre d’amende pour la faute de l’opérateur.

L’enquête de l’UKGC a commencé suite à une information selon laquelle un joueur aurait volé près de 2£ millions et aurait dépensé une partie pour jouer en ligne. Le joueur aurait effectué de larges dépôts et aurait perdu de très grosses sommes en un temps record. Ces dépenses auraient dû pousser Kindred à effectuer des vérifications de provenance de fonds. Selon l’UKGC, le joueur aurait dû être tagué en tant que joueur compulsif et non en tant que VIP comme cela a été le cas.

Selon l’enquête, Kindred aurait tout de même noté une activité suspicieuse mais n’a pas empêché le joueur de déposer. A partir du moment où la Commission s’est intéressée au cas de ce joueur, Kindred a fermé son compte de façon préventive. Cette fermeture à permis de lui éviter un risque de perte de licence.

Au final, le groupe devra donc payer 1,6£ million, dont 990k£ d’amende.

Cette sanction suit d’un jour à peine une autre amende de la Commission Britannique, qui a épinglé l’opérateur Gamesys avec une contravention d’1,4£ million pour des faits similaires. Il est en effet plus facile pour un opérateur d’accepter de larges paiements de la part de gros joueur plutôt que de prendre le risque d’enquêter et de se rendre compte que la provenance de l’argent n’est pas légale…

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.