Le Nevada pourrait perdre plus de 66,000 emplois à cause du Coronavirus

img auteur
Par LE 25.03.2020
Le Nevada pourrait perdre plus de 66,000 emplois à cause du Coronavirus

Le Nevada est un état américain qui réalise la plus grosse partie de ses revenus avec le tourisme. Avec la panique actuelle liée au Coronavirus et la fermeture de tous les casinos de Las Vegas pour un mois, l’état estime qu’il devra se séparer d’environ 66,000 personnes dans un avenir proche.

Un nombre record de licenciements

Le confinement et les fermetures d’établissements dans le monde vont coûter des milliards. Au Nevada, le tourisme est la pierre angulaire des revenus globaux. Entre les nombreux hôtels et casinos, plus de 355,000 personnes sont employées dans le tourisme. C’est 25% de la force totale de travail.

Les projections pour cette année 2020 sont catastrophiques. L’Economic Policy Institute estime que plus de 66,000 personnes perdront leurs emplois suite à la crise du COVID-19.

« Les travailleurs dans certains industries seront affectés de façon disproportionnée - en particulier les travailleurs de la restauration, de l’hébergement et des magasins physiques. En conséquence, les états où ces industries emploient le plus de personnes, comme la Floride, Hawaï ou le Nevada seront particulièrement touchés ».

Las Vegas en veille pour un mois

Il y a moins de 15 jours, nous parlions du fait que Las Vegas avait identifié son premier cas de Coronavirus. Les casinos de la ville avaient déjà mis en place des moyens pour améliorer l’hygiène afin de limiter la propagation et de rassurer les visiteurs. Ces moyens se sont avérés insuffisants puisque la ville a décidé de fermer l’ensemble de ses casinos pour un mois.

Après les 15 jours de fermeture des casinos de Macau en Février, Las Vegas se voit contraint de doubler la durée de son côté. Tous les établissement non-essentiels sont fermés jusqu’au 16 avril.

En conséquence, de nombreux emplois seront supprimés, notamment du côté de MGM Resorts, le plus gros employeur de la ville. Son nouveau PDG Bill Hornbuckle (qui remplace Jim Murren depuis quelques jours) a déclaré qu’il regrettait la décision de devoir licencier mais que le contexte actuel contraignait le groupe à devoir prendre des mesures drastiques.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.