Macau pourrait battre son record de chiffre d'affaires en 2019

img auteur
Par LE 27.12.2017
Macau pourrait battre son record de chiffre d'affaires en 2019

Macau a établi son record de chiffre d’affaires en 2013 lorsque les casinos de la ville ont dégagé plus de 45$ milliards. Suite à ce record, les années 2014, 2015 et 2016 ont enchaîné les baisses de revenus pour finir l’année passée à 29.7$ milliards (soit 17.1$ milliards de moins).

Ce n’est qu’en cette année 2017 que la croissance est revenue, principalement due au retour des joueurs VIP et aux nouveaux projets lancés dans la ville. Selon de nombreux analystes, Macau pourrait battre le record de 45$ milliards dès l’année 2019.

Macau attire de nouveau les joueurs

La lutte du gouvernement chinois contre les joueurs VIP (principalement contre les transferts d’argent) s’est beaucoup calmée cette année, ce qui explique que la croissance soit revenue. Le chiffre d’affaires de l’année 2017 va avoisiner les 33$ milliards, soit 19.5 % de plus qu’en 2016.

« Le marché VIP revient en force. En avançant vers 2018, nous voyons sans aucun doute de nombreux facteurs qui peuvent permettre une croissance. » a déclaré Margaret Huang, analyste chez Bloomberg.

Les prédictions pour l’année 2018 font état de quelque 14 % de croissance et possiblement d’un nouveau record pour 2019. Il est encore un peu tôt pour se prononcer mais certains spécialistes pensent que c’est tout à fait jouable compte tenu de la tendance et des projets qui se réalisent dans l’ancienne colonie portugaise. Car en plus du retour progressif des joueurs VIP, les joueurs de « mass-market » sont également de plus en plus nombreux.

Les opérateurs sont d’ailleurs d’accord avec les prédictions et la tendance de croissance de Macau. Le leader Sands China va dépenser 1.1$ milliard pour redorer son Sands Cotai et le transformer en un casino basé sur la ville de Londres. Sands China est notamment responsable du Venetian Macau (basé sur la belle Venise) et du Parisian (sur Paris). MGM est également sur le point d’ouvrir son propre resort, qui lui a coûté 3.3$ milliards.

Malgré la forte baisse du nombre de junket operators dans la ville – les firmes responsables de jouer les intermédiaires entre joueurs VIP et casinos – la tendance est au retour des parieurs fortunés et à moins que la Chine ne renforce une fois de plus ses contrôles, Macau va repartir pour plusieurs année de croissance.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.