Pays-bas : le régulateur distribue des amendes aux opérateurs dont la réputation est discutable

img auteur
Par LE 05.11.2018
Pays-bas : le régulateur distribue des amendes aux opérateurs dont la réputation est discutable

En Hollande, la Dutch Gambling Authority vient de réprimander deux opérateurs licenciés sous les juridictions de Curaçao et de Chypre pour avoir proposé leurs services à un joueur résidant aux Pays-Bas. En effet, la Kansspelautoriteit a décidé d’être impitoyable envers les sociétés iGaming offshore. Ainsi, Cyber Rock Entertainment NV et Honeydew Trading Limited, deux firmes qui ciblent illégalement les joueurs de casino en ligne hollandais, sont aujourd’hui contraintes de régler une amende de 350 000 €.

Le régulateur hollandais est sans pitié envers les opérateurs blacklistés

La société licenciée à Curaçao, dans les Antilles Néerlandaises, Cyber Rock Entertainment NV et celle détentrice d’une accréditation remise par le gouvernement de Chypre, Honeydew Trading Limited, ont été condamnées par la Dutch Gambling Authority à verser 350 000 € de dommages et intérêts. Les deux firmes et l’ensemble de leurs casinos affiliés ont été blacklistés. Tous ont reçu un avertissement par écrit suite aux plaintes déposées par des joueurs hollandais.

Nous avons d'ailleurs parlé la semaine dernière de l'ancien développeur de jeux Sheriff Gaming, dont les responsables sont poursuivis aux Pays-Bas pour activité de jeux illicites. Ces derniers possédaient en effet le développeur, ainsi que 7 casinos en ligne dans le pays. 

Parmi les entreprises spécialisées dans l’iGaming et pénalisées par le régulateur hollandais ces derniers mois, on trouve également des enseignes bien plus connues telles que Betsson et MRG — qui n’est autre que le casino en ligne Mr Green. Les sites de jeux de casino en question ne possèdent aucune licence remise par la Kansspelautoriteit et on leur a exigé le paiement d’une amende de respectivement 300 000 € et 312 000 € en août dernier.

De nombreux joueurs hollandais ignorent la législation en vigueur 

Le Président de la Kansspelautoriteit, M. René Jansen, s’est exprimé dans les médias en réprimandant fortement les casinos en ligne illicites, lesquels n’ont pas le droit de proposer leurs produits et services aux joueurs hollandais. Toutefois, René Jansen reconnaît sans peine que les parieurs en question ignorent bien souvent la législation en vigueur. Du fait de leur ignorance, ils misent sur des sites non-régulés sans le savoir, en toute illégalité, et s’exposent par conséquent à de gros risques. Ces risques sont de voir leurs gains ne jamais être payés ou de ne pouvoir bénéficier d’aucune assistance en cas de dépendance aux jeux de hasard en ligne.

Mais les joueurs ne peuvent pas être pointés du doigt comme fautifs, la Dutch Gambling Authority ayant elle-même fait part de ses critiques au gouvernement en raison de nombreux retards dans la mise en application de la loi « Remote Gambling Bill ». En effet, le texte de loi avait été approuvé par la Chambre des Députés durant l’été 2016 mais elle ne rentrera techniquement en vigueur qu’à partir de la moitié de l’année 2019, si ce n’est pas 2020 ! Les opérateurs sanctionnés ont donc tous les prétextes pour ne pas céder à la demande de la Kansspelautoriteit… Affaire à suivre !

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.