William Hill épinglé pour des pratiques illégales, écope de 6,2£ millions d'amende

img auteur
Par LE 26.02.2018
William Hill épinglé pour des pratiques illégales, écope de 6,2£ millions d'amende

La Commission Britannique vient de donner un nouvel exemple de protection du consommateur en infligeant une solide amende de 6,2£ millions (soit plus de 7€ millions) à l’opérateur William Hill pour avoir profité des dépôts de 10 joueurs en ligne sans vérifier la provenance de l’argent utilisé. L’un de ces joueurs n’avait déclaré que 30,000£ de revenus annuels alors qu’il a déposé plus de 541,000£ en un peu plus d’un an.

La Commission envoie un signal fort aux opérateurs

A côte de cette amende de 6,2£ millions, la récente amende de GVC Holdings de 350,000£ paraît riquiqui. Il faut dire que la gravité de la situation est bien différente.

William Hill a en effet profité des dépôts généreux d’une dizaine de joueurs en ligne sans effectuer de réelle recherche sur la provenance de l’argent. William Hill a failli dans ses obligations de lutte contre le blanchiment d’argent et a écopé de l’une des amendes les plus importantes de l’histoire,, après l’amende record de 888 Holdings pour 7,8£ millions.

En plus de l’amende, William Hill a été condamné à mettre en place des dispositifs de lutte contre le blanchiment d’argent et doit désormais accorder une attention particulière à sa responsabilité sociale.

La Commission Britannique des Jeux (UKGC) a enquêté sur William Hill entre novembre 2014 et août 2016 et a découvert de nombreux manquements. Une dizaine de joueurs a ainsi été repéré comme étant de très importants dépositeurs, alors que rien n’a été fait pour s’assurer que l’argent utilisé était propre.

L’un des généreux joueurs a déposé 541,000£ pendant 14 mois alors que ses revenus réels étaient de 30,000£ annuels. William Hill a failli dans ses vérifications anti-blanchiment d’argent et était trop content d’encaisser sans discuter.

Un autre de ces joueurs a déposé 653,000£ sur une période de 18 mois avant qu’une alerte interne soit déclenché. Pourtant, l’opérateur a attendu encore 6 mois avant de mettre en place des mesures concrètes.

En conséquence, William Hill a été condamné à rembourser 1,2£ million correspondants aux sommes gagnées par ces joueurs et 5£ millions de plus pour avoir failli aux règles de blanchiment d’argent.

« Nous utilisons toute une série de mesures pour faire en sorte que les jeux soient plus surs et plus éthiquement justes. Il s’agissait d’un échec systémique chez William Hill qui a duré près de deux ans et l’amende que nous délivrons aujourd’hui reflète la gravité de ces manquements. » a déclaré Neil McArthur, Directeur de la Commission.

Quand la Commission Britannique frappe, elle frappe fort. William Hill devrait faire beaucoup plus attention à l’avenir…

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.