Steve Wynn s'allie à Adelson contre les jeux en ligne mais obtient une licence d'opérateur

img auteur
Par LE 12.02.2014
Steve Wynn s'allie à Adelson contre les jeux en ligne mais obtient une licence d'opérateur

Sheldon Adelson peut compter sur un nouvel allié de poids dans sa lutte anti-gambling en ligne en la personne de Steve Wynn, autre milliardaire ayant fait fortune dans les casinos terrestres.

Deux des plus gros casinotiers contre les jeux en ligne

Steve Wynn est propriétaire de Wynn Resorts, société de casinos possédant des établissements à Macau et Las Vegas. Récemment, il a affirmé son soutien à Adelson qui se bat depuis des mois contre l'évolution des jeux d'argent en ligne aux Etats-Unis avec sa « Coalition to Stop Online Gambling ».

Ce changement d'opinion a surpris beaucoup d'observateurs du secteur qui se rappelle que Wynn était en contact avec Absolute Poker pour un éventuel partenariat juste avant le Black Friday et le blocage musclé par le FBI en 2011.

Un homme complexe...

Pourtant Steve Wynn avait encore affirmé l'année dernière qu'il n'était ni pour ni contre les jeux d'argent en ligne aux Etats-Unis.

Parlant à un journaliste du Nevada, Steve Wynn a affirmé qu' « il était tombé d'accord avec Adelson ». Il déclare qu'il est maintenant contre cette forme de jeux et trouve que le gouvernement a un « insatiable goût pour les rentrées d'argent. ». En outre, il avoue craindre pour l'accès aux jeux d'argent aux mineurs.

Selon lui, les jeux en ligne sont sur un point de rupture et ni le Parlement, ni le Sénat, ni Obama lui-même ne peut passer ce type de lois. Malgré tout, l'homme d'affaires estime qu'il peut encore changer d'avis sur ce sujet à l'avenir. « Il est possible que cela change ».

Nouveau passement de jambe

Et c'est justement ce qu'on peut penser puisque on a appris que Wynn Resorts a obtenu sa licence d'opérateur en ligne au New Jersey quelques jours après sa déclaration anti-gambling (!?!). Le porte-parole de Wynn, Michael Weaver, a déclaré que le lancement des jeux en ligne était en attente et que la société devait « étudier le marché ».

« Comme Mr Wynn l'a dit il y a peu, les jeux d'argent en ligne ne semblent pas être une bonne opportunité entrepreneuriale. Par conséquent, notre plan est d'attendre jusqu'à ce que nous comprenions toutes les opportunités de ce genre d'investissement. »

Difficile donc de savoir sur quel pied danser avec Wynn, on a en tout cas l'impression qu'il a envie de jouer sur les deux tableaux en attendant qu'une décision concrète soit prise. Si l'homme d'affaires change encore d'avis, il sera en collaboration avec Caesars Entertainment au New Jersey.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.