La Russie a toujours l'intention de développer sa propre version de Las Vegas à Primorye

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

La Russie ne ferme pas la porte aux casinos terrestres, bien au contraire. La zone de Primorye, proche de la ville de Vladivostok, reste un objectif de croissance sur le long terme et a toujours vocation à devenir le Las Vegas russe. Après avoir annoncé il y a quelques jours vouloir lancer son premier casino en Crimée, la Russie confirme que Primorye sera bel et bien développé. 

Une situation qui stagne mais des projets ambitieux pour la zone

Depuis le lancement du casino Tigre de Cristal en 2015, la Russie n'a pas vraiment avancé du côté des casinos terrestres. Le président Poutine a interdit ces établissements de jeux en 2009 mais a libéré quatre zones de cette interdiction. Plus récemment, la Crimée a également été ajoutée et pourra donc accueillir des casinos dans le futur.

Deux ans après son lancement, le Tigre de Cristal a peiné à convaincre ; si bien que son investisseur principal Lawrence Ho a vendu ses parts. Ce casino reste le seul de la zone de Primorye, il y a donc beaucoup de travail avant de considérer la zone comme un Las Vegas russe.

Le vice gouverneur de la région de Primorye, Konstantin Shestakov, a annoncé récemment qu'il attendait y trouver au moins onze casinos d'ici 2023. Sachant qu'il n'y a eu qu'un casino de construit en cinq ans, cela paraît extrêmement optimiste. Cela laisse quatre ans pour construire au moins onze établissements. 

Pour appuyer ses dires, Shestakov a précisé que de nouvelles constructions allaient commencer sous peu. "Nous sommes entrés dans l'étape finale avant de construire deux complexes de divertissement avec casinos dans la zone de gambling. Un investisseur du Cambodge est en train de construire un hôtel de 11 étages avec un casino et une salle de concert, tandis qu'un investisseur russe va lancer un casino provisoire en mars 2020" a-t-il déclaré.

Visiblement, l'année 2020 devrait déjà voir arriver plusieurs casinos dans la zone, sous réserve de retards éventuels. Les constructeurs devront être très occupés pour que l'objectif de onze casinos puisse être tenu. Rendez-vous l'année prochaine pour voir l'avancée des travaux !

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Royaume-Uni et Covid-19 : les bookmakers tirés d’affaire dès le 12 avril prochain
Royaume-Uni et Covid-19 : les bookmakers tirés d’affaire dès le 12 avril prochain

Royaume-Uni et Covid-19 : les bookmakers tirés d’affaire dès le 12 avril prochain

Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson a récemment annoncé que les salons de paris sportifs — jusqu’ici contraints à la fermeture en raison de la...

Autriche : une nouvelle autorité de régulation des jeux de hasard et un système d’auto-exclusion à l’étude
Autriche : une nouvelle autorité de régulation des jeux de hasard et un système d’auto-exclusion à l’étude

Autriche : une nouvelle autorité de régulation des jeux de hasard et un système d’auto-exclusion à l’étude

En Autriche, c’est actuellement le Ministère des Finances qui est responsable de l’octroi de licences d’exploitation aux opérateurs agréés. Cependant,...