Aux Pays-Bas, les amendes volent pour les opérateurs de casinos en ligne

img auteur
Par LE 22.08.2019
Aux Pays-Bas, les amendes volent pour les opérateurs de casinos en ligne

Le régulateur hollandais des jeux d'argent en ligne continue son rôle de bourreau pour les opérateurs de casino osant s'aventurer sur le marché. Récemment, ce sont Unibet et Bwin qui ont respectivement écopé de 470,000€ et 350,000€ d'amende.

Ces amendes suivent notamment celles de Casumo pour 310,000€ et celle de Casino.com pour 450,000€.

Bwin loupe les tests à deux reprises

Au début du mois d'Août, nous apprenions que Bwin, le site détenu par la firme GVC Holdings a été rattrapé sur le sol hollandais. Kansspelautoriteit (KSA), connu pour être extrêmement sévère, a imposé une amende de 350,000€ au site de jeux. 

Bwin.com a proposé des jeux d'argent de hasard aux joueurs en ligne résidant aux Pays-Bas, une pratique que Kansspelautoriteit interdit formellement. En ne bloquant pas les joueurs du pays et en proposant le moyen de paiement iDeal, très populaire dans cette juridiction, Bwin s'est attiré les foudres du régulateur. 

Les faits datent d'août 2018. Des agents infiltrés de KSA ont créé un compte sur Bwin avec une IP hollandaise et ont fait un dépôt de 20€ avec iDeal. La même manoeuvre a été répétée en janvier 2019 pour une conclusion similaire. La sentence a suivi quelques mois plus tard.

Unibet faute également, et en langue hollandaise

Plus récemment, c'est Kindred Group qui a été épinglé via son site de jeux de casino Unibet. La raison est la même que pour Bwin : avoir accepté l'argent de joueurs des Pays-Bas. Les faits ont été observés par KSA entre août et décembre 2018.

En plus d'avoir accepté des joueurs du pays, Unibet a également proposé une interface traduite en néerlandais, ce qui a aggravé son cas et justifié une amende plus élevée que pour Bwin. L'ardoise est de 470,000€ pour Unibet. 

Une régulation du marché néerlandais pour 2021

Les Pays-Bas sont en train de préparer leur marché des jeux d'argent en ligne avec un lancement qui devrait être effectif dès janvier 2021. Ce marché très convoité attire beaucoup d'opérateurs et près de 200 d'entre eux ont déjà envoyé leurs candidatures. La question est de savoir si KSA sera aussi sévère une fois le marché néerlandais régulé ou s'il augmentera encore son agressivité.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.