Italie : le marché recule après l'annonce du gouvernement de taxer les gains des joueurs

img auteur
Par LE 11.11.2019
Italie : le marché recule après l'annonce du gouvernement de taxer les gains des joueurs

Après nous être intéressés la semaine dernière aux marchés des jeux en Espagne et au Portugal, il est temps de faire un tour du côté des Italiens, qui rappelons-le disposent du deuxième plus gros marché européen régulé derrière la Grande-Bretagne. 

Malgré cette position de leader, l'Italie a connu un mois d'octobre très lent, qui peut peut-être s'expliquer par le fait que le gouvernement prévoit de taxer les gains des joueurs. 

Octobre recule, après une année 2019 en hausse

L'ADM (Agenzia delle Dogane e dei Monopoli, le régulateur des jeux en ligne italien) a publié les chiffres du mois d'octobre 2019 pour les casinos en ligne, pour montrer un chiffre d'affaires global de 65,7€ millions. Cela représente certes une hausse de 1,2% comparé au même mois en 2018 mais surtout une baisse par rapport aux 71,8€ millions générés en septembre. 

Jusqu'à maintenant, la progression sur 2019 se faisait chaque mois mais celle-ci a connu un brusque ralentissement le mois dernier. 

Il est à noter que le mois de septembre est un mois souvent choisi pour prendre ses vacances, et donc potentiellement avoir du temps libre pour jouer au casino en ligne. Mais il est possible que cette baisse subite soit due aux promesses du gouvernement, qui a l'intention de taxes les gains des joueurs. 

Les gains des joueurs seront taxés

Le gouvernement transalpin va mettre en place une nouvelle taxe dès mai 2020, qui prévoira de prélever jusqu'à 12% des gains déclarés par les joueurs en dessous de 500€, ce qui représente l'immense majorité des gains générés. Les gains de 500€ et plus seront vraisemblablement taxés à 15%, pour aller selon les cas jusqu'à 23%. 

Ce nouveau régime de taxation englobera toutes les formes de jeux d'argent en ligne, des lotteries aux casinos en ligne, en passant par les paris sportifs. 

Avec ce genre d'annonce, l'Italie est sure de mettre un frein à son marché des jeux d'argent. Taxer les gains est en effet très maladroit car un gain à un instant T ne veut pas dire que le joueur est gagnant sur le long-terme. Prenons l'exemple d'un joueur qui a perdu 500€ en quelques mois sur un site et qui fait enfin un gain de 100€. Le gouvernement va donc prendre une partie de ces 100€ sans prendre en compte le fait que le joueur est perdant sur les x sessions précédentes.  

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.