ARJEL au T3 2017 : Paris sportifs, hippiques et poker en ligne sont en hausse

img auteur
Par LE 17.11.2017
ARJEL au T3 2017 : Paris sportifs, hippiques et poker en ligne sont en hausse

L’autorité de Régulation des Jeux en Ligne a posté les résultats du troisième trimestre 2017 en affichant à nouveau des chiffres en hausse. Mieux encore, pour la première fois depuis 2011, tous les verticaux ont crû pendant la période. Les paris sportifs sont toujours aussi dominateurs mais les paris hippiques et le poker en ligne ont également convaincu les joueurs en ligne.

Les paris sportifs restent forts

A chaque fois que de nouveaux résultats trimestriels sont communiqués, les paris sportifs en ligne sont toujours aussi dominateurs sur le marché des jeux en ligne français. Ayant affiché des records sur les premier et deuxième trimestres 2017, ces derniers ont encore une fois brillé sur le dernier exercice. 549€ millions ont été misés par l’ensemble des joueurs, soit une hausse de 23 % sur les 448€ millions pariés sur la même période en 2016.

Ce qui rend ces chiffres particulièrement convaincants est le fait que le troisième trimestre 2016 marquait la fin d’événements sportifs marquants, comme l’UEFA Euro 2016. 2017 a été assez calme à ce niveau, ce qui n’a pas empêché les opérateurs d’attirer les mises et les nouveaux clients. 301,000 comptes ont été actifs durant la période, contre 239,000 pendant le T3 2016.

Le football reste le sport le plus populaire avec 60 % des mises, suivi par le tennis avec 25 % et le basket avec seulement 4 %.

Les paris hippiques se renouvellent

Les paris hippiques en ligne ont montré de la croissance pour le deuxième trimestre consécutif. Les mises ont enregistré une hausse de 15 % pour 244€ millions par rapport au T3 2016. Une hausse de cette importance n’avait pas été observée sur ce vertical depuis l’ouverture du marché.

L’ARJEL a remarqué que le nombre de joueurs actifs avait également augmenté, permettant de maintenir la dynamique du marché. Ces nouveaux joueurs ont été attirés par les efforts des opérateurs pour rendre leur produit attractif.

« La croissance du secteur des paris hippiques en ligne est la conséquence directe des actions menées par les opérateurs de paris hippiques afin d’enrayer l’érosion d’activité. Elle a également été enrichie par de nouveaux jeux aux mécanismes simplifiés visant à attirer une nouvelle clientèle. » a précisé l’ARJEL dans son communiqué.

Tournois et cash-game poker enfin en hausse

Même le poker en ligne, en difficulté la plupart des trimestres depuis l’ouverture du marché, a réussi à flirter avec une augmentation des mises et des joueurs. Les joueurs de cash-game ont misé 8 % de plus qu’au T3 2016. Les tournois n’ont pas été lésés puisqu’ils profitent d’une croissance de 10 %.

Pour une fois, il y a une hausse du nombre de joueurs pour arriver à 228,000 comptes actifs. C’est la première fois depuis 2011 que le cash-game et les tournois croissent. La prochaine ouverture du marché, qui proposera bientôt un marché commun avec l’Italie, l’Espagne et le Portugal est certainement l’un des moteurs de cette croissance. Les joueurs de poker qui se plaignent depuis 2010 du manque d’offre et d’attrait savent que les conditions du marché vont changer en 2018.

C’est en tout cas la première fois que tous les secteurs des jeux d’argent en ligne en France – paris sportifs, hippiques et poker en ligne – montrent de la croissance. L’ARJEL s’est donc montrée très satisfaite de l’exercice écoulé !

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.